Mois de mars 2018: les femmes de la PNC honorées par Henri Mova

Des paroles, des actes et de l'émotion ce vendredi 30 mars après-midi lors d'une rencontre entre le Ministre de l'intérieur Henri Mova et les femmes policiers congolaises. Une première dans l'histoire de la police en RDC, a reconnu la commissaire divisionnaire Odette Mukaz. Un après-midi aux allures de début de love story entre le premier flic congolais et les flics femmes.
D'abord quelques  petites phrases qui en disent long sur la vision de Henri Mova sur la femme policier : "La crainte du policier c'est le commencement de la sagesse… c'est grâce à vous qu'on parle du respect des droits de l’homme, que chacun rentre chez soi retrouver les siens en toute sûreté ". C'est l'hommage du ministre de l'intérieur aux femmes policiers en ce mois de mars finissant, mois où la RDC marque sa lutte pour la promotion des droits de la femme. Devant officiers et sous-officiers, Henri Mova a voulu cette symbolique, un dîner en plein centre des affaires de Kinshasa, loin des casernes, pour que ces héroïnes qui font un métier difficile et ingrat (car pas de reconnaissance) se sentent prises avec considération et honneur, a dit le professeur Mova. Le mot du Vice Premier Ministre a été applaudi plusieurs fois à tout rompre par une assistance conquise car face à un discours vrai et pas démagogique (le Ministre l’a dit lors de sa prise de parole). Ensuite, après les paroles, l'heure des actes.
Grosse surprise : le Vice-premier Ministre a offert des 4X4 aux commandants femmes de 2 districts de la capitale. Vive émotion, cris de joie , pas de danse s'en sont suivis. Dans cette salle d'un hôtel de Kinshasa, il y avait aussi aux côtés d' Henri Mova , quelques officiels notamment son adjoint Basile Olongo, le Commissaire général de la PNC, Dieudonné Amuli, l' Administrateur Général de l' ANR, Kalev Mutomb et le Directeur Général de la DGM, François Beya et la Coordonnatrice de la Commission Nationale pour les Réfugiés Berth Nzinga. Enfin, le buffet. Y en avait pour tout le monde et pour tous les goûts. À la fin de cette journée dite historique par beaucoup, les femmes policiers ont crié dans une grande clameur, reconnaissantes : "Excellence Mova wumelaaaa !".

PNCPNC

 

Catégorie
Région