Flash info

La Police met la main sur des "grands bandits" par « USALAMA 5»

Le porte-parole de la Police nationale congolaise (PNC) le commissaire supérieur Pierrot Muanamputu a rendu public, au cours d’un point de presse tenu mercredi à Kinshasa, le bilan de l’opération de police dénommée « USALAMA 5 », menée du 27 septembre au 02 octobre 2018 en RDC, conjointement et simultanément  par les Polices de l’Afrique orientale et australe.

Selon le commissaire supérieur Pierrot Muanamputu, 12 commissariats provinciaux étaient concernés par cette opération qui consistait à lutter contre les crimes  transfrontaliers et transnationaux. Il s’agissait, a-t-il précisé, des 12 provinces frontalières avec des pays de  l’EAPCCO et SARPCCO, notamment le Soudan, l’Ouganda, le Burundi, le Rwanda, la Zambie et l’Angola.

La ville province de Kinshasa ainsi que les provinces du Kongo central,  Lualaba,  Haut-Katanga,  Tanganyika,  Sud-Kivu,  Ituri,  Haut-Uélé,  Kasaï,  Kasaï-central,  Kwango et  Nord-Kivu étaient concernées par cette vaste opération.

Les unités opérationnelles de la police judiciaire et celles des Groupes mobiles d’interventions lancées sur terrain ont fait des investigations et déféré les présumés auteurs de crimes devant le ministère public.

Les résultats obtenus

Le porte-parole de la PNC, Pierrot Muanamputu a indiqué, en ce qui concerne le trafic des drogues, qu’au niveau de Kinshasa la direction des stupéfiants a saisi sur les différents axes de l’ex-Bandundu, du Kongo central et dans les ports privés de Kinshasa, une balance de drogue, 20 Képas d’héroïde, une boule mixte qui est un précurseur dans la fabrication de l’héroïne et de cocaïne ainsi que  92 colis de cannabis de 2700kg dont les sacs contenant plusieurs disques.

Pour la province de l’Ituri, 40 sacs de cannabis ont été saisis et incinérés. Cependant, rien n’a été signalé concernant les résultats de l’opération USALAMA 5, pour les autres provinces frontalières avec les pays membres de l’EAPCCO et SARPCCO.

A propos des êtres humains (immigration clandestine), il a été procédé à la récupération par le BCN/Interpol, à partir de Pointe Noire en République du Cong, d’un enfant nommé Nsenda Santa Kakanda Cédric Junior en provenance de Tshikapa pour être déporté au Gabon.

Concernant la cybercriminalité, la direction de télécommunication et des nouvelles technologies a signalé la saisie d’un important lot de SIM et de 85 SIM-Box dans les appartements de deux sujets Chinois actuellement en détention auprès des services pour des enquêtes approfondies.

Le porte-parole de la PNC a aussi fait savoir qu’il a été découvert dans un garage à Gombe, appartenant à M. Ali, un véhicule de marque Jeep Ranger Rover, volé en Grande Bretagne à Londres, avant d’indiquer que des investigations sont en train d’être menées sur un lot de plus de 200 véhicules volés auprès de la Direction Générale des Impôts.

Quant aux crimes environnementaux, il a rappelé que le Président de la République, Joseph Kabila Kabange avait incinéré dernièrement au Parc animalier de la N’sele à Kinshasa plus de 1.050 kg de pointes d’ivoire et relâché dans la nature cinq perroquets gris. 1.197 kg d’écailles de Pangolin ont été également saisis.

Par ailleurs, à Kinshasa, ville considérée comme le grand réservoir des crimes transfrontaliers et transnationaux, les unités opérationnelles de la police judiciaire et celles des groupes mobiles d’intervention, ont été lancées sur terrain pour procéder à des investigations et des présumés auteurs ont été déféré devant le ministère public.

Les crimes documentés dans la ville de Kinshasa sont notamment, le trafic de drogue, traite des être humains (immigration clandestine), prolifération des armes et munitions de petits calibres, crimes environnementaux (braconnage, détention des espèces animales protégées…), vol des véhicules, contrefaçon des imprimés de valeurs et monnaies, exploitation illicite des minerais, vol des câbles en cuivre, le terrorisme et le cyber-crimes.

L’opération « USALAMA 5 », rappelle-t-on, avait  été lancée le 27 septembre 2018, par le Commissaire général adjoint en charge de la police administrative, le Commissaire divisionnaire Patience Mushid Yav.

Publié sur www.acpcongo.com

Catégorie
Région